Les malades de l’indifférence

Recension: Santé et droits de l’homme

Von Beat Stoll / ISPM Genf

Les membres de Medicus Mundi Suisse souscrivent au but « santé pour tous » à travers les soins de santé primaires (SSP). Vieux de bientôt 30 ans, ce concept n’a pourtant rien perdu de sa pertinence. Malgré des avantages indiscutables, les SSP ont vécu des hauts et des bas si on regarde, par exemple, le soutien donné par l’OMS. Les inégalités sociales croissantes et l’épidémie du VIH/SIDA qui progresse dans la majorité des pays en voie de développement rendent plus difficile la réalisation d’une santé pour tous. Quelle nouvelle approche pour dynamiser le lancement des SSP ?

Ce livre est le fruit d’une série de conférences organisées par le « Forum de l’Université » de la Société Académique de Genève ayant eu comme thème ces trois dernières années « santé et droits de l’homme ». Un premier chapitre consacré aux enjeux posés par la mondialisation présente quatre conférences. Actuellement, la mondialisation est dominée par les aspects commerciaux au détriment du développement et de la santé pour tous. On y trouve comment la promotion des droits de l’homme devient indispensable pour atteindre les fameux « millenium développement goals (MDG) » érigés par les Nations Unis.

Le deuxième chapitre « la santé, victime de la mondialisation » aborde certains problèmes de santé plus en détails : les conférences traitent des enjeux des droits de l’homme en relation avec l’épidémie du SIDA, les maladies négligées et enfin des victimes de la faim. Un des exposés sur le SIDA illustre que dès qu’il y a un accès inégal aux droits économiques, sociaux et culturels fondamentaux, les conditions sont propices à la prolifération du VIH. D’un autre point de vue, l’intégration des droits de l’homme dans la lutte contre le SIDA permettrait également de trouver des réponses effectives et efficaces pour des groupes marginalisés par la société.

Dans sa dernière partie intitulée « les plus vulnérables », le livre présente des réflexions concernant les enfants et les femmes. Les thèmes tels que l’exploitation des enfants par le monde du travail ou la violence à l’encontre des femmes nous rappellent douloureusement comment il est possible que nous fermions les yeux devant tant d’injustice !

Ce livre nous invite à découvrir les liens entre les droits de l’homme et la santé dans des facettes variées ce qui va nourrir le débat de « santé pour tous », objectif principal de Medicus Mundi. Sous la direction de Mme Yaël Reinharz Hazan et M. Philippe Chastonay sont présentées avec le plus grands soins les transcriptions des interventions d’experts en la matière. Car, le défi dans « santé pour tous », est-il seulement une utopie ou comme Michel Manciaux le rappelle dans son exposé « santé, mondialisation et droits de l’enfant » une obligation éthique au sens où Paul Ricoeur la définit : « la visée d’une vie bonne, avec et pour les autres, dans des institutions justes ».

* Beat Stoll, membre du comité de Medicus Mundi Suisse. Contact : beat.stoll@imsp.unige.ch

Santé et droits de l’homme, Volume 1 : Les malades de l’indifférence. Sous la direction de Yaël Reinharz Hazan et Philippe Chastonay. Collection Médecine Société (CMS), éditions Médecine et Hygiène, en collaboration avec la société académique de Genève. 262 pages, 2004 (ISBN 2-88049-161-4).