Campagne nationale roumaine contre le sida

"Ouvre tes yeux! Ouvre ton coeur!"

Von Lucia-Maria Stirbu / Stiftung Terre des hommes

Depuis 2002, en Roumanie se déroule une grande Campagne nationale contre le sida, intitulée "Ouvre tes yeux! Ouvre ton cœur!", Campagne qui réunit un grand nombre d’acteurs gouvernementaux et, surtout, non gouvernementaux. Les activités et les projets de prévention qui se déroulent dans le cadre de cette campagne ont deux objectifs principaux: la prévention contre la contamination par le VIH ("Ouvre tes yeux!") et la lutte contre la discrimination des enfants et des jeunes séropositifs ("Ouvre ton cœur!").

La Roumanie est le pays européen qui compte le plus grand nombre d’enfants et de jeunes atteints du sida: des 11’187 personnes VIH/sida enregistrées le 31 décembre 2005, environ 8’000 sont des enfant set des jeunes de 19 ans, la plupart d’entre eux victimes de la contamination pendant leur hospitalisation, par des transfusions sanguines ou par des seringues non stérilisées. Mais le défi actuel consiste dans la transmission du virus par la voie verticale, la plupart de ces jeunes ayant maintenant l’âge du début de leur vie sexuelle. Pour stopper la contamination d’une autre génération d’enfants, tous les acteurs roumains impliqués dans la lutte contre le sida ont uni leurs compétences dans le déroulement de programmes de prévention.

La prévention contre la contamination par le VIH

Consciente que, si des mesures efficaces ne sont pas prises avant 2010, 1% de la population roumaine pourrait être infectée par le VIH (d’après les estimations de la Banque Mondiale), en 2000, la Roumanie a déclaré le VIH/sida comme priorité nationale et, dans ce sens, elle a ratifié le Programme national de prévention et d’accès au traitement et aux soins médicaux. Une Stratégie nationale contre le VIH/sida a été élaborée et elle est périodiquement analysée, pour évaluer les résultats. En octobre 2002, une loi relative à l’adoption de mesures contre la diffusion de la maladie est entrée en vigueur en Roumanie.

Depuis alors, au début de chaque année, une grande Campagne nationale contre le sida démarre et se déroule au niveau de tout le pays, visant les groupes les plus vulnérables: jeunes du milieu rural, communautés de roms, mineurs en risque de migration illégale ou d’être trafiqués, enfants et jeunes institutionnalisés ou en conflit avec la loi, jeunes prostituées, utilisateurs de drogues injectables, jeunes femmes enceintes séropositives.

Les principaux messages pour les jeunes dans le cadre de la campagne sont les suivants:

  • „Dis NON aux drogues!“ - campagne contre l’utilisation des drogues.
  • „Tu fais ce que tu veux, mais sais-tu ce que tu fais?“, „Plaisir sans problèmes“, „La différence qui sauve ta vie“ – campagnes d’utilisation du préservatif.
  • „Ensemble pour l’avenir“ - campagne pour la prévention de la transmission des MST.

Beaucoup d’activités éducatives ont démarré dans les écoles rurales, surtout dans les régions les plus affectées par la contamination par le VIH ou par le phénomène de la migration. Les ONG déroulent des projets dans les écoles en partenariat avec le Ministère de l’enseignement, dans le cadre du programme national „Education pour la santé“. Les classes éducatives sont soutenues par les assistants ou les travailleurs sociaux des ONG, qui ont participé à des cours de formation, ou par leurs pairs – des enseignants ou des jeunes de la communauté, formés également dans des cours de courte durée.

Les jeunes séropositifs des 24 organisations membres de l’Union Nationale des Organisations des Personnes Affectées par le VIH/sida (UNOPA), fédération créée en juin 2000 par la Fondation Terre des hommes (Tdh), Lausanne, s’impliquent activement dans les activités de prévention organisées au niveau communautaire. Ils sont des leaders d’opinion et membres des groupes de support, ils distribuent des préservatifs et des dépliants dans les écoles ou dans la rue. Ils organisent des représentations théâtrales dans les écoles ou dans des maisons de jeunes, des discussions dans des cafés, aux stades ou dans la rue.

L’objectif est généralement de favoriser la prise de conscience d’un groupe cible sur le sida et les comportements à risque, de fournir une information adaptée aux normes des groupes marginalisés et d’encourager le safer sex et l’utilisation de seringues stériles.

Contre la discrimination des jeunes séropositifs

Les enfants séropositifs et leurs familles ont été victimes de la discrimination et, parfois, obligés à changer plusieurs fois d’école et même de maison à cause de la maladie. A présent, tous ces enfants et jeunes séropositifs ont accès au traitement antirétroviral, grâce au lobbying de l’UNOPA.

Selon l’UNOPA, les plus fréquents cas de discrimination des enfants et des personnes VIH/sida en Roumanie visent:

  • l’accès des enfants séropositifs dans les écoles publiques;
  • l’accès aux services médicaux, surtout ceux de stomatologie, de chirurgie et de gynécologie;
  • l’accès aux certains services sociaux;
  • la discrimination dans les relations de travail;
  • la discrimination et la marginalisation dans la communauté.

C’est pour combattre tous ces cas de discrimination que la Campagne nationale 2006, intitulée „Ouvre ton cœur!“, est dédiée à la non discrimination des enfants et des jeunes VIH/sida.

Actif dans la Campagne

Partenaire de l’UNOPA, la Fondation Terre des hommes s’est activement impliquée dans les activités de la Campagne en Roumanie. Depuis 2002, elle est membre du groupe Information/Education/Communication (IEC) de cette Campagne, auprès des autres acteurs: représentants des six ministères, des 15 ONG roumaines et étrangères et des organismes internationaux (ONUSIDA, UNICEF, USAID, UNDP, OMS, Banque Mondiale).

Activités d’information et d’éducation: Entre juillet 2004 et juillet 2005, Tdh a développé des activités d’information et d’éducation VIH/sida dans dix villages d’un département du Nord-Ouest de la Roumanie, région fortement affectée par le phénomène de la migration. Ces activités se sont déroulées dans le cadre d’un axe transversal (mainstreaming) VIH/sida, dans un projet sur la „Prévention des dangers de la migration“, développé en partenariat avec une ONG locale et UNICEF. Dans le cadre des classes éducatives, les élèves entre 12 et 17 ans des dix écoles rurales ont été pour la première fois informés sur les voies de contamination par le VIH ou par d’autres MST, ainsi que sur les modalités de prévention. Un riche matériel a été distribué aux élèves: dépliants, préservatifs, questionnaires adaptés à chaque niveau d’âge. Pour réduire l’impact du VIH/sida dans cette région de la Roumanie, Tdh a participé à des activités d’information organisées dans la communauté - aux mairies ou aux églises des dix villages.

Ateliers d’éducation médicale et sexuelle: En mars 2004, Tdh a été invité par l’UNOPA à modérer un atelier d’éducation médicale et sexuelle des jeunes séropositifs dont les parents sont membres de la fédération. Le but de ce premier atelier, auquel ont participé des jeunes représentants des 24 organisations membres de l’UNOPA, a été de conscientiser les jeunes sur le rôle du traitement VIH/sida, de les informer sur les progrès de la médecine dans ce domaine et de prévenir la transmission du virus par la voie verticale. Les participants à l’atelier ont reçu les cinq brochures médicales de Tdh, qui ont constitué le matériel de base dans le déroulement de l’atelier. L’intérêt suscité par ce premier atelier a déterminé les jeunes d’organiser de tels ateliers dans leurs communautés.

Monitoring des médias: Suite aux articles de presse qui présentent des cas de discrimination contre les enfants et les jeunes VIH/sida, le groupe IEC de la Campagne nationale contre le sida a la possibilité de prendre position contre les institutions qui ne respectent pas les droits de ces personnes (droit à l’éducation, à la confidentialité, aux soins de santé, à la non discrimination).

Elaboration/distribution du matériel informatif: Depuis 2002, Tdh a élaboré un riche matériel d’information et d’éducation VIH/sida, qui est utilisé dans les activités de prévention déroulées en Roumanie ou ailleurs:

  • Le dépliant „Stop sida“, qui contient dix réponses aux questions des jeunes sur le VIH/sida et les maladies sexuellement transmissibles et qui est distribué dans toutes les activités de prévention déroulées par Tdh: dans les écoles et les facultés, dans tous les milieux fréquentés par les jeunes au niveau communautaire: discothèques, stades, salles de cinéma.
  • Cinq brochures médicales: „Traitement VIH/sida“, „Maladies opportunistes“, „Nutrition et VIH/sida“, „Transmission de la mère à l’enfant“, „Petit dictionnaire VIH/sida“. Ces brochures, supervisées par la commission médicale sida de la Roumanie, sont distribuées dans les cliniques de traitement au niveau national, ainsi qu’aux membres de l’UNOPA, dans le cadre des ateliers d’éducation médicale organisés avec les jeunes séropositifs.
  • Bulletin informatif trimestriel „VIH INFO“, publié en roumain et en français.
  • Traduction en roumain des plus récentes découvertes scientifiques dans ce domaine (traitements, nouveaux médicaments, essais thérapeutiques, traitements pédiatriques, coïnfection VIH/TB ou VIH/hépatites, etc.).

Consciente du fait que la prévention est le seul moyen de réduire l’impact de l’épidémie sida à l’échelle mondiale, la Fondation Terre des hommes est l’un des acteurs principaux dans la lutte contre ce fléau, dans le respect des droits des enfants et des jeunes à l’information et à l’éducation, ainsi que pour leur protection contre les dangers de la contamination par le VIH et par d’autres maladies sexuellement transmissible.

*Lucia-Maria Stirbu, personne ressource VIH/sida pour Fondation Terre des Hommes, vit et travaille en Roumanie. Contact: lucia_stirbu@yahoo.fr, www.tdh.ch. Site de l’UNOPA: www.unopa.ro.