Projets des Pharmaciens sans Frontières Suisse

Accès à la santé pour tous: en Suisse aussi !

Von Myriam Schmid / Pharmaciens sans Frontières Suisse

La présence de la population de sans-papiers augmente en Suisse. Très souvent, cette population redoute de s’adresser aux grandes structures hospitalières de peur d’être dénoncée aux autorités et se rend plus facilement dans les petites structures de soins de santé tels les centres de la Plate-forme. Le projet Accès à la santé pour tous : en Suisse aussi ! des Pharmaciens sans Frontières s’insère donc dans le programme interdisciplinaire de la nationale pour les soins médicaux aux sans-papiers et vient compléter ses ressources en personnel qualifié.

Considérant que l’aide de proximité ne peut se concevoir sans une action au niveau national, Pharmaciens sans Frontières Suisse (PSF) a décidé dès 2008 de porter son concours à la Plate-forme nationale pour les soins médicaux aux sans-papiers (Plate-forme). Cette Plate-forme, conçue comme un espace privilégié de réflexion et d’action commune parmi les professionnels des soins aux démunis, présente l’avantage de rassembler de nombreux acteurs oeuvrant quotidiennement dans le cadre de structures de soins en Suisse. Elle s’adresse prioritairement aux personnes migrantes sans-papiers vivant en Suisse.

PSF va compléter cette approche interdisciplinaire en apportant son aide technique, logistique et de conseil aux centres de santé en Suisse. Nous avons lancé fin 2008 une évaluation des besoins par un questionnaire adressé aux structures de soins qui font partie de la Plate-forme. L’analyse des besoins et la stratégie finale des modalités par lesquelles PSF va y répondre ont été définies à partir des données qui nous ont été fournies par ces questionnaires. PSF reste en contact régulier avec ses partenaires de la Plate-forme et participe aux réunions de travail organisées régulièrement à Berne.

Démarche et mise en œuvre

Centralisation et coordination de l’offre de pharmaciens ressource bénévoles pour le tri des médicaments (pour les centres de santé recevant des médicaments). PSF se charge, dans la première phase du projet, de recruter les bénévoles et d’assurer le suivi de leur travail.

Développement et coordination d’un réseau de pharmacies ressources pour la collecte et la bonne gestion des MNUs (Médicaments Non Utilisés)*

Mise en place d’un partenariat avec une ou plusieurs industries du médicament générique – prioritairement – dans le cadre duquel PSF jouera un rôle de facilitateur pour pallier aux manques prévisibles de médicaments de premier recours ou de spécialités. Le partenariat constitue le cadre de collaboration dans lequel PSF, sur demande d’un centre de santé bénéficiaire, adresse des demandes à l’entreprise partenaire.

Besoins instituations

Suite à l’envoi du questionnaire, les responsables de ces institutions ont fait état des difficultés suivantes :

- Besoin en termes d’appui logistique et technique, pour le tri et le stockage des médicaments.
- Besoins ponctuels de médicaments essentiels ou de traitements contre les maladies chroniques.
- Globalement, le souhait d’avoir un point relais de conseil et d’information sur les traitements pharmaceutiques, dans le cadre des activités médicales quotidiennes.

Besoins subjectifs

Les populations fortement précarisées en Suisse comptent un grand nombre de personnes nécessitant des soins urgents de premier recours, ou pour le traitement des maladies chroniques. PSF estime, dans une optique apolitique, que le droit à l’accès à des traitements disponibles en Suisse doit être garanti à tout individu présent sur le territoire, indépendamment de son origine et de son statut. Cette garantie doit être accompagnée de mesures efficaces assurant la dispensation des soins.

Une part importante des populations précarisées est constituée de migrants sans-papiers qui peuvent présenter, en raison de leurs conditions de vie et de leur état physique fragilisé, des maladies sérieuses.

Perspective générale à moyen terme
Le projet Accès à la santé pour tous : en Suisse aussi ! développe sa mise en œuvre & sa consolidation sur une première période 2 ans. Ce timing permettra au projet d’acquérir une dynamique ainsi qu’un fonctionnement stable et décentralisé parmi les centres de santé de la Plate-forme.

Au cours de cette première période, des indicateurs seront définis et évalués, de manière à connaître et gérer l’efficacité de la mise en œuvre. En parallèle, une mission d’évaluation sera menée déjà à la fin de la première année du projet. Au bout de 2 ans, une réévaluation des besoins et des outputs du projet sera effectuée dans le cadre de la Plate-forme.

Objectifs à moyen et long terme

Permettre aux centres de santé, par le biais de procédures standardisées mises en place par le projet (gestion des bénévoles, réseau de pharmacies ressources), de dispenser des traitements aux personnes démunies de manière harmonisée et sans avoir besoin de recourir à l’aide de tiers « au coup par coup » ; actuellement, les points de santé font appel à des tiers externes selon leurs besoins, sans possibilité de coordination et souvent dans l’urgence.

L’objectif d’harmonisation vise par conséquent à assurer des soins rapides et efficaces aux patients précarisés.

Bénéficiaires directs

Les personnes migrantes sans papiers dont les prestations d’assurance sont inexistantes, indépendamment de leur origine et de leur statut.

Partenaires bénéficiaires

Les centres de santé dédiés aux personnes précaires en Suisse, et actifs au sein de la Plate-forme.

*Myriam Schmid, Pharmaciens Sans Frontières Suisse, Contact: info@psf.ch