Publication de la Centrale sanitaire suisse romande (CSSR)

75 ans de lutte en faveur de la santé pour tous

A l’occasion de son 75ème anniversaire, la Centrale sanitaire suisse romande (CSSR) a publié « Santé pour tous et solidarité internationale. Entre pratiques dominantes et alternatives ». Traitant de son histoire et de ses projets, mais aussi d’enjeux plus vastes comme la santé publique, les métamorphoses de l’engagement associatif et les visions alternatives de certains pays et ONG du sud, l’ouvrage comprend des articles de contributeurs variés ; membres de l’association, experts et partenaires sur le terrain.

Plusieurs questions de fond ont présidé à l’élaboration du nouvel ouvrage : quel est le bilan de la santé publique dans le monde trente ans après la Conférence d’Alma Ata ? Suite aux espoirs suscités par cette rencontre durant laquelle les gouvernements avaient reconnu l’impact des systèmes politiques et économiques sur la santé et s’étaient engagés sur la voie des soins de santé primaires, les objectifs se sont perdus en route et le bilan est plutôt négatif. La vision des soins basés sur la communauté a laissé la place à des stratégies d’action immédiates, traitant les symptômes plutôt que les causes profondes. Nous avons donc plus que jamais besoin de cette boussole pour retrouver le chemin des luttes contre les inégalités sociales et économiques empêchant l’accès aux soins.

Que reste-il des causes fédératrices qui animaient les groupes militants des décennies passées ? Les ONG sont-elles les nouvelles victimes des techniques de management moderne ? Pour les associations œuvrant dans la coopération au développement, le contexte dans lequel elles travaillent s’est considérablement modifié – essoufflement du militantisme politique, multiplication des ONG, importance croissante de l’image – entraînant également un changement dans la manière de travailler – gestion basée vers l’efficience, professionnalisation du travail, importance extrême de la communication et de la recherche de fonds. Comment affronter ces défis, sans perdre son âme ? Une réflexion en profondeur sur le sujet s’impose, non seulement à l’interne mais entre les organisations concernées.

Quelle sont les perspectives qu’ont les pays du sud à nous proposer en matière de santé ? Des pistes subsistent pour favoriser un lien de solidarité véritable. Les gouvernements des pays où nous travaillons expriment souvent précisément leurs problèmes et les solutions qu’ils nécessitent, à l’exemple de quatre pays – Bolivie, Cuba, Palestine, Erythrée – qui ont – à des degrés divers – défini une vision des stratégies de développement ou de coopération au développement qu’ils souhaitent mettre en œuvre. 

Malgré tout, la CSSR continue à travailler, à soutenir des organisations qui se battent sur le terrain pour améliorer les conditions de santé de la population locale. Au Guatemala et au Nicaragua, au Salvador et en Palestine, des approches novatrices en matière de santé materno-infantile et mentale, ou de réhabilitation s’expriment par le biais des projets soutenus, avec bien sûr des interrogations et des obstacles, mais aussi des réussites dont nous sommes fiers. C’est pourquoi, même si le contexte devient plus difficile, la CSSR pense que la lutte pour l’accès aux soins pour tous est plus que jamais nécessaire.


Centrale sanitaire suisse romande
15 rue des Savoises
1205 Genève

Par téléphone : 022 329 59 37
Par courriel : info@css-romande.ch

Prix : CHF 15.-

Fondée en 1937, la Centrale Sanitaire Suisse* (il existe une section suisse-italienne et une section romande) est une organisation non-gouvernementale de coopération internationale ayant pour mission de réduire les injustices sociales, politiques et économiques qui empêchent l'accès équitable, pour les populations pauvres et dominées, aux conditions nécessaires à une vie en santé. Elle soutient des projets sanitaires proposés par des organisations de base dans les pays du sud et mène un travail d’information en Suisse romande afin de dénoncer les injustices en matière d'accès aux soins.