Conférence nationale de l’Aide Suisse contre le Sida

Qui sont les Africain(e)s subsaharien(ne)s en Suisse ?

Von Marianne Lobrinus et Noël Tshibangu / Aids-Hilfe Schweiz

L’Aide Suisse contre le Sida organise le 28 septembre 2010 une conférence nationale « Habari » : Une opportunité de partager d’expertises sur les africain(e)s subsaharien(ne)s en Suisse – leurs structures organisationnelles et la santé.

L’Afrique, ce continent de 1 milliard de personnes représentant 16 % de la population mondiale, n’est pas seulement synonyme de Coupe du Monde, de catastrophes naturelles ou de famines et de maladies. L’Afrique, ce n’est pas seulement les dictatures, le sida, les guerres ou les fêtes rythmées et colorées. L’Afrique présente un nombre incalculable de facettes et de caractéristiques qu’il faut découvrir pour approcher sa vraie identité, au-delà des clichés. Parler d’une autre Afrique, c’est aussi parler de la population africaine vivant en Suisse. Le nombre de personnes africaines vivant sur sol helvétique est de loin inférieur à la population albanaise, mais elle est facilement reconnaissable, ne fût-ce que par la couleur de peau. Comme tout un chacun, les Africains en Suisse empruntent les transports publics, fréquentent les gares, se baladent en famille en ville ou dans les parcs. Par ailleurs une grande partie des Africains sont professionnellement très bien intégrés.

La population africaine en Suisse – un groupe souvent méconnu

Mais la population africaine en Suisse reste globalement méconnue, leurs problèmes sont parfois incompris ou occultés, les causes de leur migration ainsi que leurs situations et conditions de vie en Suisse sont souvent sujettes à des déformations, et cela même dans les hautes sphères de la politique ou de l’administration. Ainsi, les allégations fallacieuses de M. du Bois-Reymond, directeur de l’Office Fédéral de Migration (NZZ am Sonntag, 11 avril 2010), prétendant que 99,5% des Nigérians en Suisse y seraient venus avec des visées criminelles, l’ont tristement démontré. Les différentes tentatives de rectifier le tir n’ont malheureusement pas amélioré la situation : ce haut fonctionnaire s’est forgé, ce faisant, une bien piètre image et malheureusement il a jeté une image tout aussi négative sur la communauté nigériane vivant sur sol helvétique.

Il est de plus en plus important d’en savoir plus

L’histoire de la migration africaine en Suisse est relativement récente, comparée à celle des Italiens ou des populations des Balkans, par exemple. Ceci peut en grande partie expliquer le manque d’information et la méconnaissance constatée concernant cette population. Mais, nombre d’institutions sociales, que cela soit dans le domaine de l’intégration, de l’asile, de la santé publique ou de la prévention ainsi que la pluralité des corps de professions y œuvrant ont de plus en plus à faire avec les personnes issues des pays d’Afrique subsaharienne. Pour eux, la question «Qui sont vraiment les Africain(e)s en Suisse ?» prend de plus en plus d’importance et se pose de plus en plus souvent.

Quel est l’âge moyen de ces gens et quel est le pourcentage de femmes parmi la population africaine ? Dans quels secteurs d’activités les Africains sont-ils présents ? Et qu’en est-il de la santé ? La population africaine, est-elle vraiment un « vecteur-importateur » du VIH ou subit-elle plus durement cette pandémie pour d’autres raisons? Est-ce justifié d’y associer les personnes nées d’un parent africain ? A l’instar de la population africaine vivant en Suisse, l’«Afrique» n’est pas du tout une entité homogène. Le passé colonial très différent selon les pays, les frontières des pays tracés arbitrairement, la multiplicité des idiomes, pour ne citer que quelques aspects, démontrent bien cette macro complexité. Les défis qui en découlent pour les professionnels sont multiples, diversifiés et complexes.

Conférence nationale du 28 septembre 2010: partager l’expertise

Dans ce domaine, l’Aide Suisse contre le Sida dispose de solides compétences, développées des années durant notamment à travers de multiples programmes nationaux d’intervention comme Afrimedia ou de projets régionaux de prévention avec et auprès de la population africaine, comme par exemple Multicolore à Berne, Ethno-contact à Genève ou MediatHIV à Zürich. Toutes ces expériences ainsi que le savoir accumulés pendant toutes ces années auprès de ce groupe-cible seront mis à disposition d’un cercle élargi de professionnels lors de la conférence nationale de l’Aide Suisse contre le Sida de cette année.

Programme

La conférence nationale « Habari ? » aura lieu le 28 septembre 2010 à Berne et a pour ambition de poser un cadre pouvant servir dans la conceptualisation des projets et des programmes d’intervention auprès de ce groupe cible. Il ne s’agit donc pas d’une unième conférence sur le sujet, mais d’une journée où sera présenté et échangé tout ce qu’il faut savoir lorsque l’on travaille dans le domaine de la migration.

Cela constituera le début d’un processus de partage d’expertises: il s’agira de livrer et d’échanger les connaissances les plus actuelles sur le groupe cible, des informations sur son tissu démographique, sur le fonctionnement de ses structures organisationnelles ainsi que sur la santé. Si les sujets associés au domaine du VIH/Sida/IST seront évidemment évoqués, il nous tient particulièrement à cœur d’élargir les champs de discussion à d’autres domaines afin de pouvoir offrir aux professionnels travaillant avec et pour le groupe-cible une vue d’ensemble aussi complète et informative que possible du groupe-cible et des domaines y relatifs. Ainsi, nous parlerons d’entraide, d’empowerment, de discrimination et des conséquences qu’elle peut avoir sur les projets de travail. Une série de méthodes expérimentées et d’approches novatrices seront également présentées. De nombreux experts nationaux et internationaux seront présents à l’occasion de cette première en Suisse. Cette conférence constituera une plateforme d’échanges entre professionnels, mais surtout une bourse d’idées pour tous ceux qui travaillent avec la population africaine ou toute autre personne intéressée par ce public-cible et les domaines d’activités qui lui sont associés.


*Marianne Lobrinus, Responsable de la formation continue des professionnels, Aide Suisse contre le Sida

Noël Tshibangu, Afrimedia, division Prévention, Aide Suisse contre le Sida Inscription

Vous trouverez le programme détaillé et le bulletin d’inscription sous www.aids.ch (sous « formation ») ou auprès de marianne.lobrinus@aids.ch