La vulnérabilité n'a rien à voir avec la biologie - Les aspects négligés de l'épidémie