L'éditorial du président

Trouver le bon rythme et poursuivre l’effort

Von Thomas Vogel

Les message du président du Réseau Medicus Mundi Suisse, Thomas Vogel.

Trouver le bon rythme et poursuivre l’effort

(Photo: Voluntary Amputation/flickr)

Au cours de l’année passée, notre Secrétariat général a passablement changé. Au niveau de la direction, le relais a été transmis avec succès d’Helena Zweifel à Martin Leschhorn. Puis une équipe renouvelée s’est rapidement constituée autour du nouveau directeur. L’attribution des rôles et des responsabilités a été repensée et des ressources additionnelles ont pu être acquises : aidsfocus retrouve plus clairement sa place au sein de MMS et le Secrétariat du Swiss Malaria Group nous est dorénavant confié et nous continuons d’offrir nos services au réseau Medicus Mundi International. Notre organisation est aujourd’hui bien positionnée et renforcée.

Au-delà des changements internes et de la nouvelle répartition des tâches au Secrétariat général, l’environnement qui nous entoure est également en mouvement : sans parler des terribles crises humanitaires, sanitaires ou des conflits, il suffit pour s’en convaincre de citer, par exemple, la redéfinition en cours des objectifs des nations-unies pour le développement (post 2015 SDGs), ou de la préparation d’un nouveau message au parlement pour l’aide publique de la Suisse aux pays en développement (Südbotschaft 2017-2020). Ces évènements et ces changements influencent directement notre façon de percevoir les besoins des populations démunies et façonnent également largement les stratégies d’intervention mises-en-œuvre par nos différentes organisations.

Croître en expérience cumulée

Où, comment et avec quels moyens les ONG suisses préoccupées par la santé des peuples devront-elles agir à l’avenir ? Le réseau MMS - s’il entend influencer les réponses à ces trois questions - doit jouer son rôle fédérateur, être le porte-voix des ONG suisses actives dans la santé internationale, faciliter le dialogue avec les différents partenaires et aider ses membres à trouver le rythme qui leur permettra de poursuivre encore (et toujours) l’idéal de la santé pour tous.

Nous parlions d’un passage de relais. Il ne s’agit ici certainement pas de celui d’une course individuelle, d’un 4x100m couru en moins d’une minute, mais bien d’un long parcours, sinueux, sur des terrains variés, variables et parfois même sur des pentes glissantes. Un terrain dans lequel toute l’expérience et toutes les forces des membres d’un réseau comme le nôtre peuvent se compléter et s’avérer utiles pour s’adapter et pour franchir les obstacles. D’année en année, notre organisation continue de croître – en nombre, mais surtout en expérience cumulée – ainsi le réseau « Santé pour tous » est-il toujours davantage utile à ses membres et sa représentativité ainsi que sa crédibilité mieux reconnue par ses partenaires.

En tant que président du comité de Medicus Mundi Suisse, je suis comblé de voir la nouvelle équipe avoir trouvé le tempo qui semble convenir tant au Secrétariat général qu’à l’ensemble de nos membres. J’en vois les premiers résultats, et j’en suis même très fier, merci !

Les grandes ambitions, comme celle de la santé pour tous, ne s’atteignent pas facilement, il nous faudra certainement encore beaucoup d’énergie, de souffle et d’abnégation : « We may not be there yet, but we’re closer than we were yesterday ». Poursuivons l’effort !

(Übersetzung folgt)

Thomas Vogel

Thomas Vogel, Président du Réseau Medicus Mundi Suisse, thomas.vogel@internationalhealth.ch