Ensemble pour la santé

Community Action for Health

Symposium de la coopération suisse en matière de santé

Carte postale du Symposium (photo: Erika Sutter)

A l’origine de ce symposium, un certain nombre de questions: comment développer d’en bas le concept «Santé pour tous»? Quel est le potentiel intrinsèque des initiatives enracinées dans une communauté ou une commune en ce qui concerne les soins de base – et où se situent leurs limites? Comment faire concorder la «santé d’en bas» avec la planification nationale et les initiatives internationales? Quel rôle peuvent jouer les organisations suisses dans le travail pour la santé avec les communautés – et où se situent leurs limites? Des programmes initiés ou encouragés de l’extérieur peuvent-ils susciter une participation active des communautés et une «appropriation» par celles-ci? Comment, au sein d’une communauté, élargir et activer les compétences et capacités, et modifier les attitudes et conceptions des rôles traditionnelles? Comment faire en sorte qu’au sein d’une communauté, tous les groupes et intérêts – y compris les plus défavorisés – aient le même droit à la parole?

Des thèmes importants du travail communautaire pour la santé avaient déjà été abordés lors des deux derniers symposiums de la coopération suisse en matière de santé. Lors du symposium 2005, ces thèmes étaient l’objet même de l’échange d’expériences et de connaissances: où en est la «Community Action for Health» deux décennies après l’adoption de la Charte d’Ottawa, qui fait du soutien aux initiatives communautaires pour la santé une stratégie clé de la promotion de la santé?

Comme les éditions précédentes, ce quatrième symposium de la coopération suisse en matière de santé a généré de nombreuses pistes de réflexion et un intense échange sur le double plan politique et technique, tout en offrant des contributions stimulantes et saisissantes – par exemple le film tourné en Equateur dans le bassin amazonien, la lecture d’extraits du livre «The Community is my University» consacré à un projet sud-africain, ou la conversation entre un invité camerounais et un médecin suisse.

Community Action for Health: The World Health Organization WHO defines Community Action for Health as “collective efforts by communities which are directed towards increasing community control over the determinants of health, and thereby improving health”. The underlying concept of health promotion is one that seeks to enable people to gain control over their health. It is based on the assumption that a multitude of individual, social, economic factors influence people's health, over which people have only limited control but are able to gain more control. It therefore believes that people and communities are capable of analysing the factors influencing their health and of planning, implementing and monitoring actions directed at improving them. Empowerment of people and communities is seen both, as a means and as a goal of this process. The document that most closely reflects this understanding of health promotion is the Ottawa Charter of the WHO. It defines health promotion as “the process of enabling people to increase control over determinants of their health, and to improve health” and states that "at the heart of this process is the empowerment of communities - their ownership and control of their own endeavours and destinies.” This points to the implications such a process has on civil society building. (Tobias Schüth, in: Bulletin von Medicus Mundi Schweiz)

 

Organisation

Medicus Mundi Schweiz. Réseau Santé pour tous
Murbacherstrasse 34, 4013 Bâle, Suisse.
info@medicusmundi.ch, tél. +41 61 383 18 10
Contact: Thomas Schwarz, codirecteur

Merci!

Ce symposium bénéficie d’un important soutien technique et financier de la part
de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Nous adressons
également nos remerciements au Gouvernement du Canton de Bâle-Ville pour sa contribution généreuse ("Fonds für Entwicklungshilfe") et aux membres et partenaires du Réseau pour leurs précieuses contributions.