Pas de « business as usual » contre les maladies non transmissibles

L'économie, la politique et les soins de santé face aux défis d'une épidémie mondiale

MMS Symposium

Les maladies non transmissibles comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète ou le cancer tuent chaque année plus de 40 millions de personnes dans le monde entier – dont plus de 80% dans les pays en voie de développement et émergents. Une grande partie de ces décès est évitable. Pour comprendre les causes de cette épidémie mondiale, il est impératif d'examiner au plus près le rôle des industries alimentaires, des boissons et du tabac qui agissent de par le monde. Pour faire face à ces facteurs pathogènes à l'échelle mondiale, il est nécessaire que la politique internationale agisse. Et pour aider les personnes concernées - également dans les pays pauvres - les systèmes de santé doivent s'adapter à cette épidémie.

Pas de « business as usual » contre les maladies non transmissibles


Les maladies chroniques, non transmissibles constituent un défi de taille pour les systèmes  de santé nationaux ainsi que pour la politique sanitaire internationale. Les facteurs suivants influencent leur propagation et compliquent la lutte:

  • Modifications du comportement d'achat dues au commerce globalisé
  • Inondation du marché avec des produits alimentaires, des boissons et des produits malsains
  • Urbanisation non planifiée
  • Centres sanitaires insuffisamment préparés aux maladies non transmissibles
  • Accès déficient à la prévention, au diagnostic et au traitement


Il est nécessaire que la communauté internationale ainsi que les gouvernements nationaux se mobilisent. Il est possible d'éviter que des millions de personnes vivent avec une maladie non transmissible ou en meurent si on arrive à mettre en œuvre les objectifs de l'Agenda 2030 (ODD) ou du plan d'action mondial de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Une étape importante dans la lutte contre les maladies non transmissibles aura lieu en 2018 avec la réunion de haut niveau des Nations Unies sur les maladies non transmissibles: le symposium MMS offre ainsi une excellente opportunité pour jeter les bases d'un positionnement suisse. 

Exposés, ateliers et débats

Durant le symposium MMS, des experts et des praticiens de la coopération internationale en matière de santé discuteront des axes thématiques suivants:

  • Les causes de l'épidémie mondiale de maladies non transmissibles et les stratégies de la Suisse et de la communauté internationale pour les combattre.
  • Les pistes, les moyens pour préparer les soins de santé aux défis des maladies non transmissibles dans les pays émergents et en voie de développement.


Orateur principal Alejandro Calvillo Unna, Mexique

Alejandro Calvillo a étudié la sociologie à l'Universidad Autónoma Metropolitana et fait actuellement un doctorat en philosophie à l'université de Barcelone. Il a été membre fondateur de Greenpeace Mexico et a ensuite créé en 2006 l'organisation de protection des consommateurs El Poder del Consumidor dont il est le directeur. El Poder del Consumidor a été un acteur central de la société civile pour l'introduction de la taxe sur le sucre à Mexique.

Autres intervenants

Nora Kronig Romero, directrice  de la division affaires internationales, OFSP

Manfred Zahorka, directeur de la division santé sexuelle et reproductive, Swiss TPH

Ainsi que des représentants de la société civile, de la recherche, de la politique et du DFAE

Le colloque fait partie d'un accord de coopération à long terme avec la direction du développement et de la coopération suisse (DDC).

Un remerciement spécial va à Novartis Foundation, à SolidarMed et à La Croix Rouge Suisse pour leurs généreuse contribution financière.

 

 

 

Date & l'heure

02 Novembre 2017; 09:00 – 16:30 h

Lieu

Pullman Hotel, Basel

Trouvez votre chemin à la conférence

Langue

Traduction sera assurée

Information

Network Medicus Mundi Switzerland
Téléphone: ++41 (0)61 383 18 10,

Frais de participation

Prix normal: 170 CHF

Membres de MMS: 80 CHF

En formation: 80 CHF

Inscription

En cas de désistement annoncé moins de 24 heures avant le début du Symposium, la totalité des frais d’inscriptions devra être acquittée.

conference - Online Event Management with the ticketing solution from XING Events