La pénurie du personnel de santé: la clause de sauvegarde est un instrument inapproprié

Etant donné que les hôpitaux suisses se sont prononcés contre l'application de la clause de sauvegarde et que les hôpitaux allemands se sont réjouis, car elles ont décidé de se prononcer via une décision du Bundesrat, la pénurie du personnel de santé était soudainement à nouveau dans les médias. Et le Réseau Medicus Mundi Suisse a ainsi été également contacté: donc, c'est bien si la clause de sauvegarde empêche que les médecins et le personnel soignant des pays les plus pauvres s’en aillent.

Jusqu'à maintenant, nous étions parvenus à considérer publiquement le problème de la pénurie mondiale du personnel de santé comme il est réellement: un défi pour la politique de santé et d'éducation suisse et la manifestation de la faiblesse des systèmes de santé dans les pays en voie de développement. Car il ne s'agit en aucun cas d'un problème de politique des étrangers.

Et ainsi, la clause de sauvegarde reste aussi un instrument inapproprié pour remédier aux conséquences de la migration de personnel de santé dans les pays pauvres. Avec cette clause, les problèmes ne sont pas résolus: le travail pour le personnel soignant dans les pays en voie de développement est très difficile et peu motivant. De plus, les systèmes de santé dans les pays européens en crise sont en train de se désagréger et n'offrent plus de perspectives au personnel de santé.

Puisque la Suisse a omis de former suffisamment de personnel et de créer des conditions attrayantes de travail dans le secteur de la santé, la demande en médecin et en personnel de soin est tellement grande que la migration internationale est stimulée de surcroît.

Mais la clause de sauvegarde ne saurait résoudre le problème. Au lieu de cela, il faut une politique de santé et d'éducation durable et une politique solidaire de développement qui soutient les pays pauvres à mettre en place des soins médicaux orientés vers les besoins des hommes et femmes.

Martin Leschhorn Strebel Membre de la direction

Abonner les nouvelles