Implementation Research: la curiosité créé la nouveauté

Dans une étude et lors d'un atelier, le Réseau Medicus Mundi Suisse s'est penché sur la question de savoir comment les organisations suisses de la coopération internationale pour la santé accompagnent la mise en œuvre de leurs programmes avec des problématiques scientifiques. Le résultat: rien ne va sans curiosité.

C'est vendredi matin et il est beaucoup trop tard pour écrire l'éditorial mensuel. Ce qui n'est encore presque jamais arrivé jusqu'ici semble se produire jusque mercredi soir: l'idée que cette fois rien ne me viendrait à l'esprit. Et puis, jeudi arriva et là près de 25 membres du réseau se sont retrouvés pour un atelier à Berne. Il s'ensuit que je suis assis là et que j'ai la tête pleine de sujets…

L'objectif de l'atelier d'hier consistait à tirer les conclusions d'une étude que l'Institut de médecine sociale et préventive a réalisée pour Medicus Mundi Suisse (MMS). L'analyse désormais disponible aborde la question de savoir comment les organisations non gouvernementales helvétiques actives dans la coopération internationale pour la santé appliquent l'Implementation Research et quelles sont les difficultés institutionnelles qui en résultent.

L'Implementation Research analyse avec des méthodes scientifiques la mise en œuvre de programmes et de projets dans le secteur de la santé. Ce n'est ni une évaluation, ni une étude d'impact. Elle développe ses problématiques en fonction du contexte sur le terrain et a toujours comme objectif, de concert avec la population concernée, de générer le savoir nécessaire pour améliorer concrètement le travail et de créer les conditions afin que les programmes évoluent et puissent être élargis selon les besoins. L'Implementation Research travaille en règle générale de manière multidisciplinaire.

En vertu de cette situation de départ complexe, il en résulte divers défis pour les organisations: Comment la compétence scientifique peut-elle être ancrée au sein d'une organisation? Comment financer l'Implementation Research? Comment façonne-t-on les partenariats nécessaires avec des institutions académiques sans se dessaisir de l'influence sur les questionnements?

L'atelier a montré comment MMS peut aborder la thématique de concert avec ses organisations membres pour affronter ces défis. Il est nettement apparu que l'Implementation Research n'est pas seulement l'affaire des organisations importantes et moyennes. Une chose est surtout nécessaire: une attitude fondamentale et autocritique qui est prête à se poser des questions élémentaires en matière de programmes avec les partenaires locaux. La curiosité ouvre de nouvelles perspectives sur des processus en cours au-delà des logiques du cadre. C'est une condition préalable pour rester innovant et créatif. 

Martin Leschhorn Strebel
Réseau Medicus Mundi Suisse

 

Abonner les nouvelles