Justement maintenant !

La santé mondiale va être marquée cette année par le 20ème anniversaire de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement du Caire (CIPD) et par la conclusion des discussions sur les Objectifs du Développement Durable (SDG) de l’ONU. Nous sommes donc à l’aube d’une année clé pour la santé mondiale.

À la fin de l’année, nous espérons que nous aurons répondu à différentes questions, notamment : est-ce que le cours de la politique de développement fondée sur les droits de l’homme sera renforcé, et poursuivra-t-on son développement durable au-delà de 2015 ? Est-ce que l’on attribuera à la santé – présentée par exemple comme approche systémique dans le concept de Couverture Santé Universelle – le rôle nécessaire qui lui revient ? Est-ce que la santé et les droits sexuels et génésiques recevront le soutien international nécessaire ? Comment sera poursuivi le combat contre les maladies chroniques ?

Je suis heureux que ces questions, ainsi que d’autres, soient traitées cette année – cependant, je n’éprouve aucune euphorie et ressens même un certain pessimisme s’immiscer en moi, et cela m’arrive rarement d’ordinaire. À quoi peuvent nous servir tous nos bons et convaincants concepts pour améliorer la santé publique au niveau mondial, si les bases manquent tout simplement pour les mettre en œuvre ? Je regarde la Syrie, je regarde le Sud Soudan, je regarde le Nigeria, je regarde l'Afrique centrale – et je me demande comment consolider les systèmes de santé lorsqu’il en faut si peu pour que les structures étatiques s’effondrent ?

Et pourtant, c’est précisément de là aussi qu’il nous faut partir – nous devons éliminer les structures qui encouragent la violence et mettre sur pied des structures rendant possible un fonctionnement étatique crédible et participatif. Les soins de santé peuvent jouer ici un rôle important. Alors, ne mettons pas la tête dans le sable, mais battons-nous justement maintenant pour plus de justice !

Martin Leschhorn Strebel Réseau Medicus Mundi Suisse

Abonner les nouvelles