La poursuite de la politique actuelle ne freinera pas l'épidémie du VIH

La conférence de MMS/aidsfocus.ch de cette année se consacrera au thème «les cibles 90 - 90 - 90 fixées pour 2020 seront-elles atteignables?» Une chose est déjà certaine: si les efforts internationaux, respectivement nationaux ne s'intensifient pas, il ne sera pas possible d'atteindre l'objectif fixé.

De par le monde, l'organisation mondiale de la santé estime que 37 millions de personnes sont infectées par le VIH. Seulement la moitié (18,2 millions) a désormais accès aux médicaments antirétroviraux qui, en règle générale, empêchent le développement d'une déficience immunitaire. Celles qui font partie de la seconde moitié ignorent, pour la plupart, qu'elles sont infectées par le VIH. L'OMS estime que le nombre d'infections par le VIH non dépistées s'élève à au moins 14 millions. De plus, chaque année, 1,9 million d'adultes s'infectent et ce chiffre effroyable n'a finalement guère baissé.

Il est également acquis qu’aujourd’hui, nous disposons des conditions pour combler cette énorme lacune dans les programmes de traitement. Si nous voulons atteindre les objectifs internationaux de lutte contre le sida, nous devons élargir massivement le traitement en Afrique de l'ouest et centrale notamment. L'accès à la thérapie salvatrice ne doit plus dépendre du continent sur lequel on vit.

Lors de la conférence de cette année, nous discuterons de la manière dont on peut améliorer le dépistage complet du VIH et le commencement immédiat d'un traitement à vie, antirétroviral des personnes atteintes du VIH.

Pour ce faire, nous avons compilé un programme prometteur et invité des intervenants et des intervenantes dotés de très bonnes compétences spécialisées: le docteur Badara Samb de l'ONUSIDA, un pionnier concernant la stratégie 90-90-90. Le docteur Nikolaus Labhardt (Swiss TPH/ SolidarMed) qui partagera avec nous ses expériences intéressantes de Lesotho. La pasteure Phumzile Mabizela (INERELA+) d'Afrique du Sud, touchée elle-même par le VIH et militante dans les Églises. Le docteur Gilles Wandeler (hôpital de l'Ile de Berne), un expert helvétique du VIH qui fera état de divers études réalisées en Suisse et à l'étranger ainsi que Heide Jimenez Dàvila du Groupe Sida Genève qui rendra compte des succès et des difficultés dans le contexte genevois.

Pour la première fois, nous vous offrons des traductions simultanées de l'anglais au français. Vous trouverez d'autres informations sur notre page Web. Nous nous réjouissons de vous souhaiter la bienvenue le 10 mai à Berne!

Carine Weiss

Abonner les nouvelles