L'aide humanitaire traite de la santé des femmes comme une chose secondaire, critique l'ONU.

Rapport sur l'état de la population mondiale de 2015

L'aide humanitaire traite de la santé des femmes comme une chose secondaire, critique l'ONU.The Guardian Pour les femmes et les filles en situation de crise ou de conflit, les grossesses et les naissances constituent un risque démesuré. Les femmes concernées par des situations de conflit, des catastrophes naturelles ou la fuite représentent soixante pour cent des cas évitables de mortalité maternelle. Le rapport sur l'état de la population mondiale de 2015 appelle à défendre désormais davantage les droits des femmes et des filles en situation de crise humanitaire.

www.theguardian.com

Abonner les nouvelles