Nouvelles du 25 septembre 2008

Cher lecteur, cher lectrice

Doit-on d’abord démocratiser la société avant de pouvoir améliorer les systèmes de santé, ou faut-il commencer par améliorer ces derniers pour que la société se démocratise? «C’est un peu comme la question de la poule et de l’œuf», me direz-vous peut-être...

Eh bien, nous aurons l’occasion d’en discuter lors du 7e Symposium de la coopération suisse en matière de santé, le 11 novembre à Bâle. La Déclaration d’Alma-Ata, dont le 30e anniversaire constituera l’axe thématique de cette rencontre, prône le renforcement des communautés locales pour améliorer les soins de santé primaires. Une approche que nous désignons aujourd’hui par le terme d’«empowerment».

Mais la démocratisation n’améliore pas automatiquement la participation et l’émancipation de la population. Quand, au 19e siècle, la Suisse démocratique moderne vit le jour avec l’Etat fédéral libéral, non seulement les femmes restèrent exclues de la vie politique, mais elles perdirent de leur souveraineté dans différents secteurs de la société. Ainsi, la professionnalisation croissante du secteur de la santé entraîna une sorte de «mise sous tutelle» des sages-femmes, qui travaillaient jusqu’alors de manière indépendante.

Compte tenu de la pénurie mondiale de personnel de santé, la question se pose aujourd’hui dans un contexte nouveau. Par exemple, de quelle manière le «task shifting», c’est-à-dire la prise en charge de tâches médicales par du personnel de santé moins spécialisé, présenté comme une solution possible, peut-il être organisé pour susciter aussi une autonomisation des personnes concernées?

Alors, qu’est-ce qui doit venir en premier: la démocratisation de la société ou l’amélioration des systèmes de santé? «Bah!», me direz-vous maintenant, «c’est un processus complexe qu’on ne peut pas considérer isolément». Mais cela, ce n’est pas à votre ordinateur que vous devez le dire, mais à nous tous lors du symposium du 11 novembre. N’hésitez pas à vous y inscrire!

Martin Leschhorn Strebel

Abonner les nouvelles