Nouvelles du 28 juillet 2009

Les maladies chroniques en tant que reflet de la mondialisation

Les maladies chroniques ont longtemps été un problème des pays en développement. De ce fait, les affections cardio-vasculaires ou l’obésité sont volontiers considérées comme des maladies de la pros-périté. Or, l’évolution intervenue ces dernières années montre que la propagation des maladies chroniques est liée aussi à la pauvreté et à l’exclusion sociale – dans le Nord comme dans le Sud.

Les maladies chroniques sont un reflet des crises sociales: l’effondrement de l’Union soviétique a entraîné également celui des services de santé et des réseaux d’aide sociale des pays d’Europe de l’Est. D’innombrables personnes ont réagi à ces incertitudes en augmentant leur consommation d’alcool. Conséquence: entre 1990 et 2005, l’espérance de vie moyenne des hommes russes est pas-sée de 64 à 53 ans.

Les maladies chroniques sont un reflet de la mondialisation: à travers l’Accord nord-américain de libre-échange (ALÉNA), le Mexique s’est engagé en 1994 à faciliter les investissements étrangers. En 1993, soit avant la signature du traité, les investissements directs étasuniens dans l’industrie alimen-taire mexicaine s’élevaient à 210 millions de dollars US. Cinq ans après la signature de l’ALÉNA, ils étaient passés à 5,3 milliards de dollars US. Entre 1993 et 2003, la part des aliments transformés (soft drinks, snacks, etc.) au Mexique a augmenté de 5-10% par année. En 1999, 46% des calories absor-bées par les enfants âgés de un à quatre ans dans ce pays provenaient d’aliments transformés. Dans le même temps, l’obésité et le diabète au Mexique ont pris l’ampleur d’une épidémie: ainsi, l’obésité ou le surpoids touchaient 33% de la population mexicaine en 1988, mais 62,5% en 2004; 8% des Mexicai-nes et Mexicains souffrent de diabète.

Il est donc clair que les maladies chroniques sont aussi liées au mode de vie, lequel est déterminé par le contexte social, politique et économique. La pauvreté est à l’origine de maladies chroniques – tout particulièrement dans les pays en développement et les pays émergents, où les systèmes de santé sont d’ores et déjà dépassés.

La coopération en matière de santé se trouve confrontée à un nouveau défi: inscrivez-vous sans tar-der à notre symposium du 10 novembre 2009 à Bâle.

Martin Leschhorn Strebel Membre de la direction

Ressources: Closing the gap in a generation. Health equity through action on the social determinants of health: final report of the commission on social determinants of health. World Health Organization 2008

Hannah Kuper and Simon Kuper: “Lifestyle” diseases saddle poor countries. Financial Times, January 9 2009

Global Health Watch 2: An Alternative World Health Report. London 2008

Abonner les nouvelles