VIH/SIDA : Inclure les groupes vulnérables

Cette année, le congrès d'aidsfocus.ch du Réseau Medicus Mundi Suisse se penchera sur les groupes vulnérables. Ce sont ces groupes clés sans lesquelles la fin de l'épidémie de SIDA d'ici à 2030 ne sera pas atteinte.

Si nous voulons atteindre la fin de l'épidémie de SIDA d'ici à 2030, cela est possible uniquement si les groupes les plus à risque sont inclus, c'est-à-dire également les travailleurs et travailleuses du sexe, les migrants et migrantes, les transsexuels, les homosexuels, les personnes incarcérées ainsi que les consommateurs de drogue. Le fait que nous disposions aujourd'hui de tous les instruments nécessaires pour atteindre cet objectif ambitieux et arrêter le sida -à l'issue de près de trois décennies - qui est l'une des plus graves épidémies de notre époque, est consensuel à l'échelle mondiale. Dans un futur proche, le VIH ne va sûrement pas disparaître de la surface du globe. Mais il est possible de stopper l'épidémie de sida en tant que menace sanitaire mondiale. 

Les groupes de population les plus discriminés et exclus

A l'échelle mondiale, les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) présentent un risque 19 fois plus élevé d'attraper le VIH que les autres hommes alors que les transsexuels ont un risque 49 fois plus élevé que la population en général. En raison de leurs comportements, les groupes vulnérables présentent un risque plus important de contracter le virus du VIH et font partie, dans la société, des groupes de population les plus discriminés et exclus.

Les ressources mobilisées destinées à ces groupes de population pour prévenir, traiter et soigner le VIH correspondent, loin de là, au besoin requis. Des droits de l'homme fondamentaux ne sont pas respectés lors de l'approvisionnement insuffisant et la mauvaise gestion claire des moyens mis a disposition et destinés à ces groupes de population. Si nous voulons atteindre l'objectif ambitieux que l'épidémie de SIDA appartienne au passé d'ici à 2030, alors TOUS doivent obtenir le même accès à la prévention, au traitement et aux soins du VIH. 

Cette année, le congrès spécialisé d'aidsfocus.ch se penchera exactement sur ce sujet : HIV/Aids and vulnerable groups – No one left behind. Le congrès spécialisé se tiendra le 7 mai 2015 à Berne. Vous trouverez d'autres informations sur notre page d'accueil. Nous nous réjouissons de vous y saluer!

Carine Weiss
Directrice de projet Medicus Mundi Suisse et coordinatrice d'aidsfocus.ch

Abonner les nouvelles