Travailler dans des contextes fragiles: instaurer la paix et la confiance

Ancrer la santé dans des contextes fragiles constitue un défi particulier: les embûches sont nombreuses, les progrès demeurent lents. Pour les personnes vivant dans les régions concernées, l'engagement en faveur d'une amélioration durable des conditions de vie est d'autant plus important.

Des structures et des prestations étatiques défaillantes, des conflits politiques et sociaux complexes pouvant rapidement dégénérer en conflits violents ouverts: la coopération sanitaire dans des contextes fragiles constitue un défi de taille. Les instruments classiques de la coopération pour le développement ont un impact limité dans de telles régions. La portée de l'aide humanitaire y est insuffisante.

Mais c'est justement dans ces contextes fragiles que la population est particulièrement tributaire d'un accès à des soins de santé fiables. Qui plus est: une coopération pour la santé bien réalisée, qui apparaît comme particulièrement sensible vis-à-vis de ces contextes, peut jouer un rôle important pour renforcer les structures pour la santé de telle sorte qu’il y ait une contribution continuelle au maintien de la paix et à la mise en place de structures qui fonctionnent et qui sont, ainsi, également dignes de confiance.

Processus d'apprentissage et contextes politiques

L'épidémie d'Ebola a montré combien ceci est difficile dans les pays fragiles et marqués par divers conflits comme la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée. Malgré ces défis, diverses organisations refusent de pratiquer la politique de l'autruche. Dans sa stratégie pour les années à venir, la DDC met un accent sur le travail dans les contextes fragiles. Et la Croix-Rouge suisse systématise ses expériences dans le Soudan du Sud et à Haïti avec une étude.

Le Réseau Medicus Mundi Suisse appréhende cette thématique et participe à diverses manifestations pour renforcer, au sein du Réseau, le processus d'apprentissage relatif au travail dans les contextes fragiles. Lors du symposium de cette année qui se tiendra le 2 novembre 2016, nous voulons présenter, discuter les résultats de ce processus et les placer également dans un contexte politique.

Martin Leschhorn Strebel
Réseau Medicus Mundi Suisse

Abonner les nouvelles