La couverture sanitaire universelle : une danse autour des questions brûlantes

Avez-vous remarqué que le nouveau rapport mondial sur la santé avait paru ? À la différence d’autres publications, les mass-médias s’en sont très peu emparés. Le sujet « Chercher pour la Couverture Sanitaire Universelle » n’a pas éveillé la curiosité des rédactions.

L’approche adoptée dans le rapport mondial sur la santé devait être trop académique : au centre, une accumulation d’études de cas fragmentés qui, indépendamment les uns des autres, doivent certainement être très intéressants mais qui, pris dans un tout, ne trouvent auprès des médias que peu de matière propre à la réflexion et à la diffusion.

S’ajoute à cela le fait que pour beaucoup de rédactions, le concept de couverture sanitaire universelle reste trop obscur pour qu’on le considère comme digne d’être débattu en dehors d’un cercle de personnes informées. Pourtant, du côté de l’OMS, le rapport mondial sur la santé de cette année aurait été pensé comme objectif d‘étape dans la marche victorieuse vers la couverture sanitaire universelle (CSU).

Et malgré cela, la CSU reste dans l’agenda de la coopération internationale en matière de santé et sera présente dans nos débats et nos concepts dans un avenir proche. Cette année, le réseau Medicus Mundi Suisse aborde le sujet dans un esprit critique lors de son prochain symposium. Quel est l’apport de la CSU afin de consolider de façon globale l’offre de soins de base ? Où devons-nous, à l’avenir, aller dépasser la CSU afin de faire appliquer le droit à la santé ? Ce sont des questions politiques, économiques et sociales, qui demandent des réponses globales. C’est d’abord cela qui décide de la pertinence du concept de la CSU.

Martin Leschhorn Strebel Geschäftsleitungsmitglied

Abonner les nouvelles