La couverture sanitaire universelle proche du naufrage?

Plusieurs vues d'esprit sont avancées à l'horizon de l'ère qui viendra après les objectifs du millénaire pour le développement : d'un accord-cadre mondial sur la santé, en passant par un concept de couverture sanitaire universelle, pour terminer par une simple poursuite des objectifs actuels pour le développement de la santé. Début mars, des ministres de la santé, des directeurs et directrices d'organisations internationales et des représentants et représentantes de la société civile se sont rencontrés à Gaborone, capitale du Botswana, pour effectuer un dialogue de haut niveau en matière de santé sur l'agenda de développement post-2015.

Le rapport de la rencontre demeure flou. En partant du principe d'une «Healthy Planet, Healthy People», l'objectif principal «Maximizing health at all stages» est postulé afin de poursuivre ensuite les objectifs du millénaire pour le développement (MDG 4, 5 et 6) existants lesquels sont enrichis de la baisse des maladies non transmissibles. Ces objectifs ont été à nouveau ajustés pour l'après 2015 et en partie radicalisés.

Il est intéressant de voir comment le concept de couverture sanitaire universelle (Universal Health Coverage, UHC) désigné par l'OMS et dont la meilleure traduction est «Couverture sanitaire universelle» a été pris par tous les bouts lors de la rencontre. Ne devrait-il pas plutôt s'appeler Universal Health Access? En fin de compte, cet Access est déjà implanté dans les débats de santé en tant que concept à l'impact politique fort. A l'inverse, Coverage reflète le fait que l'accès aux services de santé n'est pas associé à des risques financiers. Car «l'Universal Health Coverage (and Access)» est également inscrite dans le rapport. Ainsi, une issue possible au débat s'esquisse.

Toutefois, outre ce débat sémantique, une question fondamentale se pose: comment se combine l'UHC à l'agenda de développement post-2015? Le fait d'atteindre l'UHC est-il désormais un but en soi ou juste un moyen pour parvenir à d'autres objectifs ?

Ce débat montre que le concept d'UHC n'est pas encore entré dans nos consciences en raison de son flou en termes de contenu. Si ses promoteurs ne veulent pas échouer, alors ils devraient être un peu plus concrets.

Martin Leschhorn Strebel Membre de la direction

Abonner les nouvelles