C’est le moment, maintenant: soyons solidaires avec le personnel soignant – et ce, dans le monde entier

Ce 7 avril 2020, nous célébrons la journée mondiale de la santé, qui, en cette Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier, est consacrée à ce corps professionnel. Au vu de la crise sanitaire mondiale, cette journée revêt une portée bien particulière.

En ces étranges journées marquées par le corona, je me trouve à Bâle – et c’est comme si j’avais été amputé. Les frontières du Land de Bade-Wurtemberg sont fermées – celles de l’Alsace aussi… Avec ces fermetures frontalières, l’intégration dans une région trinationale disparaît: une caractéristique qui empreint la qualité de vie, la culture et encore plus l’identité régionale.

La solidarité sous le signe de la défense spirituelle?

Avec cette dernière, notre regard se dirige davantage vers l’intérieur – et notre solidarité, également, se concentre sur l’intérieur, sur notre environnement proche et sur la Suisse. Ce faisant, le regard porté au-delà des frontières disparaît, la solidarité transnationale menace de s’éclipser et elle est refoulée par un sentiment communautaire national qui laisse poindre une défense spirituelle moderne. Et de cette manière, j’ai aussi suivi l’appel de la station nationale de radio qui, aujourd’hui, ne s’appelle plus radio Beromünster, et j’ai applaudi, de concert avec toute la Suisse, pour notre personnel de santé et notamment, nos infirmiers et nos infirmières.

Nos infirmiers et infirmières? Près de 30 pour cent des infirmiers et infirmières ont un passeport étranger, et 10% d’entre eux sont des travailleuses ou des travailleurs frontaliers (source: Infosperber) qui ont encore le droit, même après la fermeture des frontières, d’entrer sur le territoire helvétique. À l’hôpital universitaire de Bâle, 900 des 5500 employés dans le secteur de la santé sont des frontaliers et des frontalières (source: bz Basel). Et certains d’entre eux viennent chaque jour d’Alsace pour se rendre en Suisse. D’Alsace! De l’une des régions qui est, de par le monde, le plus fortement touchée par les conséquences du coronavirus. D’une région où les soins de santé sont justement en train d’imploser.

Maintenant, il faut agir

En ces temps de coronavirus, les systèmes de santé nationaux jouent un rôle capital dans la maîtrise de la crise. Ceci est largement dû au fait que nous nous mouvons dans des espaces politiques fonctionnels qui coïncident, justement dans le secteur sanitaire, avec les frontières nationales. Mais la situation à Bâle justement dévoile l’étroitesse de ces zones nationales fonctionnelles.

C’est pourquoi, notre action solidaire doit avoir à nouveau de l’effet au niveau supranational. Être solidaire aujourd’hui envers les infirmiers et les infirmières le 7 avril 2020, journée mondiale de la santé et Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier, signifie être solidaire avec le personnel de santé à l’échelle mondiale – qu’il se trouve à Bâle, Mulhouse ou Harare, dans les villes ou à la campagne. Être solidaire signifie reconnaître que le personnel de santé joue un rôle majeur pour les systèmes de santé, partout dans le monde, et qu’il y en a tellement peu dans certains pays que là, ce n’est pas seulement en période de pandémie qu’il y a une crise sanitaire, mais constamment.

Être solidaire avec les infirmiers et les infirmières signifie s’engager pour qu’ils obtiennent de bonnes conditions de travail de par le monde – et ici en Suisse aussi. La Suisse, à l’aune de ses besoins, ne forme toujours pas assez d’infirmiers et d’infirmières et elle les fait travailler dans des conditions telles que nombre d’entre eux quittent rapidement leur profession. De ce fait, notre pays enfreint le code de pratique mondial de l’Organisation Mondiale de la Santé pour le recrutement international des personnels de santé et alimente ainsi la migration en provenance de pays dotés de systèmes de santé fragiles.

Martin Leschhorn Strebel
Réseau Medicus Mundi Suisse

 

Abonner les nouvelles
Se connecter


Mot de passe oublié ?
Nouvel utilisateur ?